Power rankings - Saison 3 (à jour après 10 matchs)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Power rankings - Saison 3 (à jour après 10 matchs)

Message par Yoteshot - Boston (Prez) le Jeu 10 Aoû - 12:19:37

Bonjour à tous, comme l’an dernier, je vais essayer de tenir à jour un power ranking toute l’année, soit un état des forces dans la ligue au moment où on se parle. Je vais essayer de le tenir à jour (aux 10 matchs peut-être), pour voir la progression des équipes. L’an dernier, Cleveland était classé 3e au début de l’année, mais a pris le « chemin de garnotte » pour se rendre à la coupe Stanley. Voyons donc un aperçu de ce que nous réserve la saison 3 de la LNH. J’ai inclus entre parenthèses le rang au classement final de la saison 2.

1. (6)
Encore une fois, la division Bure risque d’être chaudement disputée toute l’année, tant sur la glace numérique que dans les discussions sur le chat. En début d’année, je me dois de donner l’avantage à la machine de hockey que sont les Generals. Malgré tout, ils ne sont pas une équipe parfaite. La pression est forte et l’équipe bâtie sur le talent brut en attaque a dû céder quelques points en intensité et en jeu défensif, ce qui pourrait faire mal en 2e moitié de saison quand le jeu devient plus serré. L’ajout d’Oliver Ekman-Larsson et d’Ivan Provorov leur donne toutefois la meilleure défensive de la ligue, surtout avec la progression de Mark Pysyk.

2. (1)
La faiblesse des Generals est la force des Raptors. En effet, les 13 attaquants réguliers de Boston ont une moyenne de 70,5 DF, un total assez incroyable quand on le compare au 63,9 DF des 12 meilleurs attaquants de Washington. Le départ d’Enstrom, Hedman et Sekera risque d’affecter la défensive, mais l’arrivée de Dennis Wideman, Michael Matheson et Roman Josi et la progression de Leddy et Slavin devrait permettre d’amoindrir le choc si on peut éviter les blessures. Frederik Andersen devrait être un candidat au trophée Vezina derrière la défensive Bostonnaise.

3. (5)
Brooklyn et Washington se sont livré une lutte de tous les instants la saison dernière et je m’attends à la même chose cette année. Fidèle à son habitude, Bob Chalifoux a beaucoup bougé pendant la saison morte. Son top 6 est maintenant dévastateur et l’ajout de Victor Hedman en défensive devrait transformer cette équipe. Je suis toutefois loin d’être convaincu par le bottom 6 en attaque et la profondeur générale de cette équipe. Une blessure importante ou deux et la saison pourrait vite dérailler à Brooklyn.

4. (14)
Vous connaissez l’histoire : bien sûr qu’ils ont fini 14e l’an dernier au classement général, mais une coupe Stanley fait oublier bien des choses. Néanmoins, je ne classe pas les Raiders aussi haut uniquement en raison de la coupe. Ils misent sur une attaque absolument dévastatrice qui ne sera que meilleure avec l’ajout de Dustin Byfulien en défense. Bobrovsky est toujours devant le filet et Juuse Saros devrait faire mieux que Jake Allen. Cleveland voudra assurément répéter ses succès de la saison 2 et cette fois, en ne passant pas par le « chemin de garnotte ».

5. (17)
Oui oui, vous avez bien lu, l’équipe qui a repêché au premier rang est dans mon top 5. Bon, pour être juste, ils ont raté les séries de peu en fait et ont été très avantagés par la loterie du repêchage, mais tout de même… Je ne vois qu’une faiblesse réelle à Chicago et c’est devant le filet avec Jonas Hiller. Pavelec est toutefois un réserviste adéquat et le reste de l’équipe déborde de profondeur à toutes les positions. L’ajout de Werenski et Matthews devrait propulser cette équipe au sommet de sa conférence et parmi les puissances de la VHL. No pressure Frank.

6. (4)
Les Steel Ninjas y sont allé pour le grand coup l’an dernier, mais ont été éliminés en finale de l’est par les Raiders… Une bonne entre-saison ponctuée de quelques grands coups leur a permis d’être immédiatement de retour parmi les puissances de la ligue cette année, notamment grâce aux nouveaux contrats octroyés à Erik Johnson et Brent Burns et à l’acquisition des jeunes Maatta, Hertl et Bennett. Tant qu’Henrik Lundqvist sera devant le filet des Steel Ninjas, ils devront être considérés parmi les favoris pour la coupe Stanley.

7. (Cool
JP risque d’être déçu, lui qui aime jouer les négligés, mais force est d’admettre que la formule actuelle semble fonctionner à Vegas. On a à nouveau procéder à des échanges intelligents et après Dubinsky et Bernier l’an dernier, les signatures de d’Eriksson et Giordano ont été fait à des coûts très raisonnables cette saison. L’ajout de Giordano est particulièrement important parce qu’il devrait remplacer adéquatement Vlasic pour maintenir une des meilleurs défensives de la ligue et que l’attaque sera améliorée par la progression des jeunes et l’arrivée du dynamique Max Domi. Les gardiens restent un point d’interrogation, mais les 2 peuvent voler des matchs derrière une telle défensive qui comprend notammenet PK Subban, double champion en titre du trophée Norris et possiblement le meilleur joueur de la VHL.

8. (19)
Les Bullies ont réalisé possiblement la meilleure mini-reconstruction qu’ils auraient pu en échangeant Burns, Duchene et Ovechkin la saison dernière dans le but de regarder vers l’avenir. Ces échanges leur ont permis non seulement d’ajouter la jeune vedette Nathan MacKinnon, mais aussi d’ensuite transiger pour Roberto Luongo et Brandon Saad. À peine 6 mois plus tard, Philadelphie mise sur l’un des meilleurs noyaux de jeunes joueurs à toutes les positions avec les MacKinnon, Toffoli, Kuznetsov, Saad, Larsson, Nurse et McCabe, lesquels sont très bien encadrés par les vétérans Pacioretty, Suter et Luongo. Et ils misent encore sur des espoirs de premier plan à toutes les positions. Du grand Steve Beaupré. Les seuls doutent reposent sur leur bottom 6 en attaque et sur la qualité de la division dans laquelle ils évoluent.

9. (2)
Les champions de l’Ouest ont perdu des plumes cet été et sans offense au nouveau DG Roy, ce dernier devra prouver qu’il est du même calibre que le DG Chakour, lequel a quitté la VHL dans le tumulte dans ce qui a été l’un des gros dossiers de l’entre-saison. Les Winterhawks ne misent pas sur beaucoup de talent de haut niveau derrière Schwartz et Karlsson, mais les 2 sont parmi les meilleurs à leur position, tout comme Quick devant le filet. L’attaque regorge de profondeur, mais la perte d’Hudler et Goligoski pourrait faire mal à la production offensive. Le top 4 en défensive est correct et Edmonton demeure la meilleure équipe d’une division ordinaire, mais ils ne peuvent s’asseoir sur leurs lauriers.  

10. (3)
Mine de rien, l’une des bonnes rivalités de la VHL est celle de l’autoroute 15 entre Vegas et Los Angeles. Les Dark Legends ont terminé devant les Flamingos à 2 reprises déjà, mais on pourrait voir un changement de la garde de la division Pacifique cette année alors que Los Angeles a plus ou moins misé sur le statut quo cet été, perdant même Curtis McElhinney et Dan Hamhuis au passage. Shea Weber est l’un des 5 meilleurs défenseurs de la ligue, même chose pour Crawford chez les gardiens et LA mise sur 3 solide trios et l’une des meilleures lignes de centre de la ligue. La défensive est toutefois douteuse derrière Weber et en l’absence d’un second gardien légitime, Crawford pourrait être souvent exténué cette année.

11. (16)
L’arrivée du DG Payette a signifié un virage pour le mieux pour la concession Hartford/Charlotte, qui a goûté aux séries pour la première fois l’an dernier. L’équipe mise sur l’un des meilleurs noyaux de la ligue avec Doughty, Eichel et Bjugstad et le DG Payette a été en mesure, à grand coup de billets verts, je vous l’accorde, de renforcer LA grande faiblesse de l’équipe : la défensive. Le retour de Kris Russell était une priorité, mais l’ajout de Dan Hamhuis et Brandon Carlo permettra aux Mustangs d’avoir une défensive compétitive dans une division où personne ne manque de talent en attaque. Ryan Miller demeure une option précaire devant le filet, mais il est l’homme de confiance à Charlotte et jouera maintenant derrière l’une des bonnes défensives de la VHL.

12. (12)
Les Rainmakers se sont faufilés en séries l’année dernière après une première saison horrible et ils devraient être en mesure de bâtir sur ce succès cette saison alors qu’ils miseront sur les nouveaux venus Mitch Marner, Marc-Édouard Vlasic et Jonathan Toews qui, chacun à sa manière, devrait apporter beaucoup à l’équipe du DG/DJ Reeno. La défensive demeure très suspecte à mon goût, mais remplacer Seth Jones et Tyler Myers par Dan Girardi et Vlasic devrait aider à solidifier le tout devant Pekka Rinne. L’attaque demeure toutefois grandement axée sur l’offensive et si Peter Laviolette n’est pas en mesure d’installer un système défensif solide, Rinne pourrait devoir faire des miracles souvent.

13. (15)
J’ai souvent été sévère avec les Olympiques l’an dernier, mais ils m’ont finalement prouvé que j’avais tort. Philip Grubauer a démontré qu’il pouvait être un gardien numéro 1 adéquat dans la VHL et plusieurs joueurs ont progressé, à commencer par Brad Marchand, qui forme désormais avec Patrice Bergeron, possiblement le duo le plus difficile à affronter dans toute la ligue. Les ajouts d’Okposo et Zaitsev ajoutent un peu de talent offensif à une équipe hargneuse et tenace en défensive. Mes doutes reposent sur une défensive sans réel numéro 1 et qui pourrait être dans le pétrin si l’un de Stralman, Trouba ou Reinhart venait qu’à se blesser ou sous-performer.

14. (23)
Assez incroyable ce que l’ajout d’un joueur de la trempe d’Anze Kopitar peut faire à une équipe. Mais ce n’est pas seulement lui, le DG Gaucher a profité des économies réalisées l’an dernier pour avancer beaucoup d’argent au centre slovène, au défenseur Alex Goligoski et au gardien Michal Neuvirth pour combler des lacunes évidentes de la formation torontoise. Le résultat est une attaque diversifiée qui sera désormais menée par un duo de centres d’élite en Tavares et Kopitar, lesquels seront épaulés par de jeunes ailiers comme Stone, Rantanen, Skinner, Fabbri, Burakovsky, Di Giuseppe, Nyquist et Point. L’avenir en attaque est exceptionnel à Toronto et si la défensive peut rebondir après une année difficile, le hockey des séries devrait être de retour dans la ville reine.

15. (9)
L’homme de 15 millions de dollars m’a prouvé que j’avais eu tort à son sujet l’an dernier alors qu’il a été un grand leader pour le Mission. Nick Foligno et Wayne Simmonds ont dominé la ligue physiquement et sur la feuille de pointage et devraient continuer de faire partie de l’un des meilleurs top 6 de la ligue avec Duchene, Backlund et Larkin. Matt Murray a progressé et on espère qu’il saura passer au prochain niveau. Il risque toutefois de ne pas l’avoir facile derrière une défensive bien ordinaire que le DG Vincent n’a pas été en mesure d’améliorer. Espérons que Thomas Chabot puisse rapidement joindre les rangs du Minnesota ou que le DG ait une autre carte dans sa manche.

16. (7)
Oui je sais, Denver/Saskatoon sont double finalistes de la coupe Stanley et ont ajouté Alex Ovechkin. Le club d’Alex va assurément encore me prouver que j’ai tort à son sujet, mais je ne suis tout simplement pas capable de faire confiance à Mrazek derrière cette défensive. Talbot a été exceptionnel l’an dernier, mais Gudbranson et Bieksa sont les seuls arrières capables défensivement dans cette équipe tandis que Rielly et Jones sont prometteurs, mais ont des OV disproportionnés par rapport à leurs cotes. Je n’ai toutefois rien à dire contre l’offensive, la meilleure de l’Ouest avec l’ajout de Thornton, Radulov et Ovechkin, qui devraient être en mesure de dominer la plupart des défensives. Les partisans en auront assurément pour leur argent à Saskatoon!  

17. (11)
Kansas City a opté pour la continuité en rapatriant Anisimov, Lack et Plekanec pendant l’entre-saison et ça pourrait être une bonne stratégie, surtout si Lack continue de progresser. L’équipe mise encore sur l’un des meilleurs attaquants de la ligue en Jamie Benn et sur un bon top 4 en défensive, quoique très offensif. Yandle, Schultz et Green devraient jouer sur chacun des 3 paires, mettant beaucoup de pression sur le défenseur qui sera sur la glace avec pratiquement 4 attaquants. Si Lack et Ben Scrivens (enfin un bon réserviste à KC) ne sont pas au sommet de leur art, la saison sera longue à Kansas City.

18. (22)
Les Stags ont connu toutes sortes de difficultés l’an dernier et devraient assurément faire mieux cette année. Le problème, c’est que leurs rivaux se sont aussi améliorés et qu’ils évoluent dans une division très compétitive. Le DG Cloutier doit espérer que Holtby livre enfin la marchandise, quoique l’ajout de Varlamov est intrigante en tant que réserviste. L’attaque ne mise sur aucune vedette, mais le top 6 de Ennis, Koivu, Monahan, Ehlers, Tkachuk et Oshie a beaucoup de potentiel offensif et 4 de ces joueurs pourraient acquérir le statut de vedette avec une bonne saison. Le problème ici réside vraiment en défensive où Cam Fowler, Kevin Shattenkirk et Ryan Murray devront être surtaxés si l’équipe veut aspirer aux grands honneurs. À moins d’un malheur, l’équipe du Michigan devrait néanmoins être dans la course aux séries jusqu’à la toute fin.

19. (10)
Les Timberwolves ont été l’une des belles surprises de la saison 2 dans la VHL et une grande partie de ces succès repose sur les épaules du gardien Marc-André Fleury, acquis des Olympiques en cours de saison. L’ajout de Brian Campbell devrait aider, mais la défensive demeure ordinaire tout au plus et malgré une bonne ligne de centres, le talent sur les ailes demeure très limité derrière Daniel Sedin, William Nylander et Jonathan Drouin. Je m’attends à une régression de cette équipe cette année, mais avec une bonne progression de ses jeunes (Drouin, Nylander, Hanifin, Ceci, Murphy, Subban), l’équipe sera promise à un bel avenir.

20. (13)
Ottawa a frappé un grand coup en mettant Jakub Voracek sous contrat pour aider une attaque qui en avait grandement besoin. L’arrivée de Brady Skjei en défensive est également très intéressante alors qu’il joint les Shea Theodore et Torey Krug au sein d’une jeune brigade prometteuse.  La profondeur en attaque est toutefois déficiente et la défensive, honnête tout au plus. Tuukka Rask devra connaitre une saison exceptionnelle si les Barterers veulent être de retour en séries cette année parce que malgré l’ajout de Voracek, d’autres équipes se sont améliorées davantage.

21. (20)  
Les Lumberjacks n’ont pas été chanceux pendant la saison morte. Ils auraient eu bien besoin d’un peu de chance lors de la loterie du repêchage, tout comme lors de la signature de Kyle Okposo. Ayant raté aux deux occasions, leur succès pour la saison 3 repose presque entièrement sur les épaules de Carey Price. Tout n’est pas perdu toutefois. L’équipe a les outils en place pour jouer un style hermétique et devrait s’y tenir parce que Vancouver n’a tout simplement pas les munitions pour rivaliser avec les puissantes offensives de sa division. La ligne du centre de Kesler-Stastny-Bolland-Glencross devrait être en mesure de contrer les offensives adverses et outre Justin Faulk, la défensive est bâtie pour protéger Price avant tout. Avec une bonne saison de Gaborik et Zibanejad sur les ailes, les séries sont possibles à Vancouver.

22. (24)
Après avoir ajouté Connor McDavid et Patrik Laine au terme des 2 premiers repêchages de la VHL, le moment pour les Cowboys de quitter la cave est-il venu? D’un côté, ils évoluent dans une division où il est possible pour eux de gagner des matchs de façon régulière, mais d’un autre, ils ne sont toujours pas équipés pour résister à de bonnes offensives. Certes, il faut saluer l’ajout à petit prix de Niemi et Dubnyk devant le filet, mais aucun n’est un véritable numéro 1 et de meilleurs gardiens étaient disponibles sur le marché des joueurs autonome. Un Cam Talbot aurait fait toute la différence à Calgary et il a finalement signé pour moins cher que les deux cerbères acquis par les Cowboys. L’attaque devrait connaitre une meilleure saison à Calgary, mais avec seulement 2 – oui oui 2 – joueurs réguliers avec une cote de 70 ou plus en DF (Barkov et Klefbom), les gardiens verront beaucoup de rondelles… et je doute qu’ils soient aptes à relever ce défi.

23. (18)
L’avenir est impressionnant à St-Louis, c’est certain. Draisaitl, Aho, Reinhart, Bjorkstrand et Barzal sont tous d’excellents jeunes et on a ajouté Juolevi, McAvoy et Fox à une banque d’espoirs en défensive qui est maintenant impressionnante. La saison pourrait toutefois être longue chez les Bandits, à moins que Steve Mason ne continue de réaliser des miracles derrière une défensive inadéquate pour la grande ligue. Quand Martin Marincin et Mirco Mueller sont les meilleurs arrières défensifs de votre équipe, vous ne ferez pas les séries. Kyle Turris sera le point de mire de l’offensive et devrait à nouveau connaitre une bonne saison, mais l’équipe a trop d’argent investi dans des joueurs ordinaires et ses jeunes ne sont pas encore au niveau pour les remplacer. Une année de transition pour les Bandits est à prévoir.

24. (21)
Avec Calgary et Chicago, les Patriotes sont l’une des 3 franchises de la VHL à n’avoir jamais goûté aux séries et, tout comme Calgary, je doute qu’ils arrivent à y remédier cette année. La force de cette équipe réside dans son top 4 en défensive (Petry-Daley-Letang-Savard) qui n’a rien à envier aux équipes moyennes de la VHL. Si Halak fait le travail et que l’équipe garde les pointages bas, Québec pourrait sortir des bas-fonds de la ligue, mais ça sera toutefois un défi colossal pour une équipe qui compte très peu de talent offensif. Malkin et Nash sont sûrement 2 des plus grandes déceptions de l’histoire de la VHL (114 et 115 pts respectivement) et outre Bo Horvat et Anders Lee, Québec n’a aucun autre joueur digne d’un top 6 de la VHL. À l’heure actuelle, deux de Pageau, Pouliot et Matteau devraient évoluer sur le top 6, c’est tout dire.


Dernière édition par Yoteshot - Boston (Prez) le Ven 8 Sep - 9:34:06, édité 1 fois
avatar
Yoteshot - Boston (Prez)
Admin

Messages : 983
Date d'inscription : 15/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://vhl1.bbfr.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Power rankings - Saison 3 (à jour après 10 matchs)

Message par Yoteshot - Boston (Prez) le Ven 8 Sep - 9:32:36

On attendait l'Est, mais l'Ouest est dominant en début de saison!

1. Las Vegas (7) : L'attaque de Vegas se débrouiller bien, mais c'est la défensive qui les fait gagner devant un Jonathan Bernier en pleine possession de ses moyens.

2. Cleveland (4) : Le différentiel de buts des Raiders lors de leurs 2 défaites à la régulière est de -9. Lors de leurs 7 victoires? +18. Leurs matchs ne sont pas serrés et ils en gagnent la majorité; effrayant.

3. Boston (2) : Leur différentiel de +10 après 10 matchs est impressionnant, mais Frederik Andersen ne performe pas selon les attentes jusqu'ici. L'attaque diversifiée demeure leur force.

4. Edmonton (9) : Force est d'admettre que je m'étais trompé sur les Winterhawks; pour le moment, ils sont complètement transportés par leur premier trio et Erik Karlsson. Parise pourra-t-il réveiller le 2e trio?

5. Vancouver (21) : Saut vertigineux obligé pour les Lumberjacks qui présentent le meilleur différentiel de la ligue après 10 matchs (+21). Carey Price est dominant et l'offensive vient de partout (8 joueurs avec 8 points déjà).

6. Minnesota (15) : Le Mission remporte des matchs serrés malgré les déboires de son capitaine Nick Foligno (1 but en 10 matchs). Le duo Murray-Dell fait le boulot et même Louis Domingue se permet de remporter des matchs!

7. Washington (1) : Attendez-vous à voir les Generals remonter dans ce classement. Déjà en tête de leur division, ils ont effacé un lent départ (1-4) avec 5 victoires de suite par le substitut Curtis McElhinney qui profite de l'opportunité qui lui est offerte.

8. Kansas City (17) : L'offensive est toujours l'identité du Thunder avec un top 6 qui fonctionne à plein régime! Ben Scrivens menace-t-il Eddie Lack?

9. Chicago (5) : Le trio tout américain de de Miller-Matthews-Wheeler fait des ravages et l'équipe semble avoir trouvé le rythme derrière Ondrej Pavelec. En 4 départs, le Tchèque a récolté 2 blanchissages et n'a alloué que 4 buts.

10. Saskatoon (16) : Une 7e équipe de l'Ouest dans le top 10! Les Knights ont la 2e meilleur attaque de la ligue jusqu'ici et Stamkos, Ovechkin et Scheifele sont les 3 pire attaquants parmi leur top 9. Mrazek voit énormément de rondelles, mais fait le travail jusqu'ici!

11. Toronto (14) : Le trio de John Tavares, Gustav Nyquist et Robby Fabbri est le meilleur de la ligue jusqu'ici et Cory Schneider connait un bon début de saison. Les Leafs auront besoin de plus de leur défensive et de leur personnel de soutien toutefois.

12. Montréal (13) : Je ne sais pas comment il le fait, mais Grubauer prouve encore qu'il est un numéro 1 dans la VHL. L'ajout de Shea Weber pourrait transformer la défensive de cette équipe.

13. Charlotte (11) : Les problèmes de plafond salarial maintenant chose du passé, l'équipe peut maintenant regarder devant. Jack Eichel continue de s'établir comme vedette, mais Ryan Miller n'est peut-être plus la solution devant le filet.

14. Philadelphie (9) : L'attaque des Bullies est anémique jusqu'ici. Les jeunes Saad, Kuznetsov et MacKinnon n'ont que 3 buts à eux 3. Luongo est toujours en forme et l'équipe possède les armes offensives pour rapidement reprendre sa place parmi les puissances de l'est.

15. St.Louis (23) : Je ne crois pas qu'il soit soutenable, mais le début de saison des Bandits est impressionnant. Andrew Ladd s'est établi comme le leader de cette jeune équipe et Steve Mason continue d'en être la vedette. La formule fonctionne jusqu'ici.

16. Québec (24) : Oui je sais, ils sont 4e de l'Est actuellement, mais ça ne peut durer. Le retour d'Halak devrait garder les matchs plus serrés qu'ils l'ont été récemment, mais les Patriotes n'ont tout simplement pas le talent offensif pour suivre les autres équipe en ce moment.

17. Brooklyn (3) : Imaginez le pire début de saison possible pour les Brawlers? Maintenant doublez-le. C'est ce qui se passe actuellement à Brooklyn. L'ajout de Carter et Enstrom devrait faire un grand bien à l'équipe, qui possède trop de talent pour demeurer dans les bas fonds.

18. Pittsburgh (6) : Logan Couture fait tout tout seul en ce moment, mais il a besoin d'aide. Les Steel Ninjas forment une bonne équipe et dans l'Est, il est encore possible de remonter, mais ils ne peuvent se permettre une autre série de 10 matchs aussi médiocre.

19. Michigan (18) : Les Stags ne sont qu'à un point des séries, mais les performances de Braden Holtby se veulent rassurantes. Matthew Tkachuk ne peut toutefois transporter l'équipe offensivement et les Monahan, Koivu, Oshie et Ennis devront se réveiller.

20. Ottawa (20) : Le trio Voracek-Johansson-Kane va bien; l'ennui, c'est qu'ils sont seuls. Rask se débrouille, mais les Barterers semblent incapables d'aligner les bonnes performances.

21. Winnipeg (19) : Heureusement que Jussi Jokinen est là, parce que les performances offensives des autres joueurs des Timberwolves sont horribles cette saison. Malcolm Subban est-il déjà en train de subtiliser le poste de numéro 1 à Marc-André Fleury?

22. Seattle (12) : Que se passe-t-il à Seattle? 4 défenseurs se trouvent dans le top 7 de leurs pointeurs et Jonathan Toews est le seul attaquant avec plus de 2 buts jusqu'ici. L'équipe joue un style serré défensivement, mais Rinne ne fait pas les arrêts et l'offensive peine à marquer.

23. Los Angeles (10) : Les Dark Legends n'ont toujours pas gagné après 10 matchs, mais 9 de leurs 10 défaites ont été décidés par un seul but. L'arrivée du fougeux Brendan Gallagher pourra-t-elle fouetter les troupes? Sans Shea Weber, la défensive est maintenant suspecte toutefois.

24. Calgary (22) : Les Cowboys nous avaient habitués à un style totalement offensif, sans considération pour la défensive. Ils ont modifié leur stratégie et ne marquent maintenant plus de buts… mais en accordent tout autant. Ils ont la pire attaque et la pire défensive jusqu'ici. McDavid n'a que 2 aides en 10 matchs et Laine 1 but et 3 aides. Il faut bouger. Et vite.
avatar
Yoteshot - Boston (Prez)
Admin

Messages : 983
Date d'inscription : 15/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://vhl1.bbfr.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Power rankings - Saison 3 (à jour après 10 matchs)

Message par Johnny88 le Sam 16 Sep - 19:40:06

Encore une fois, très intéressant a te lire

Johnny88

Messages : 44
Date d'inscription : 12/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Power rankings - Saison 3 (à jour après 10 matchs)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum