Classement des banques d'espoirs à l'aube du repêchage saison 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Classement des banques d'espoirs à l'aube du repêchage saison 2

Message par Yoteshot - Boston (Prez) le Mar 28 Mar - 14:52:18

À noter que j’ai fait quelques commentaires sur l’état actuel de certaines équipes, mais que je n’en ai pas tenu compte dans le classement. Je ne classais vraiment que les choix et les espoirs actuels.

1. Boston : En termes de prospects actuels, Québec se classe un peu devant en raison du volume… Mais en termes de qualité, Boston n’a qu’un espoir qui n’est pas dans le top 5 de son équipe LNH (Husso) et a en plus 11 choix en vue du prochain repêchage, dont 5 dans le top 40. Québec n’a presque plus de choix pour le prochain repêchage. Ça a fait la différence entre les deux meilleures banques d’espoirs.

2. Québec : Quelques espoirs ont perdu du lustre (Dal Colle, Virtanen, Bleackley), mais d’autres ont pris du galon (Wood, Greer, Demko, Schmaltz, Meier, Guhle) pour compenser. Dommage qu’on n’ait plus de choix 2016, mais on peut comprendre Seb de s’être permis quelques échanges, avec une telle profondeur à toutes les positions. Avec déjà des choix multiples à toutes les rondes l’an prochain, ça devrait déjà rentrer dans l’ordre… reste à faire les séries à Québec!

3. St.Louis : 4 choix de premier tour plus tard, incluant le 5e et le 7e, la banque d’espoirs de St-Louis devrait avoir fière allure, surtout qu’on a aussi ajouté Aho et Barzal récemment. On ne monte pas plus haut toutefois parce qu’outre Bracco et peut-être Siegenthaler, le reste manque de prestance. Il sera primordial que le DG Roy prenne les bonnes décisions le 6 mai, autrement, cette reconstruction pourrait prendre bien plus de temps que prévu.

4. Toronto : Tranquillement, Gaucher a su ajouter quelques espoirs par transaction (Vesey, Motte, Point) pour se hisser dans le top de la ligue pour les espoirs. J’aime beaucoup Rantanen et avec en plus le 4e choix au total et des jeunes défenseurs qui joueront chez les professionnels sous peu comme Lindell, Morin et Valiev, le potentiel est là à Toronto.

5. Chicago : Jusqu’où deux espoirs peuvent-ils faire monter une équipe dans ce classement? Jusqu’au 5e rang apparemment. Patrik Laine (1st OV 2016) et Zach Werenski forment de loin le meilleur duo possible dans la VHL. Bowey, Kempe, Hagg et Compher ne sont pas des faire-valoir non plus, donc un top 5 mérité pour Chicago (bah plus ou moins, vous vous souvenez de la loterie?) Maintenant, on pourrait essayer de faire les séries peut-être non?

6. Cleveland : Les 4 choix de premier tour pèsent beaucoup dans la balance ici, surtout après l’échange de Barzal au deadline et celui de Carlo. N’empêche, Vatrano, Morrissey, Saros, Chlapik et JFK sont de gros prospects auxquels vont s’ajouter deux choix top 10. Pas le choix de placer les champions de la coupe ici. Ayoye!

7. Calgary : Auston Matthews s’en ira probablement à Calgary pour donner un gros one-two punch au centre derrière McDavid. Ça c’est une bonne nouvelle. Jacob Larsson, Haydn Fleury et Travis Dermott sont un bon trio de jeunes défenseurs, ce qui fera grandement du bien à Calgary. Avec les 18e et 25e choix au total, Calgary pourra aussi ajouter de bons espoirs. Jakub Vrana est un jeune joueur très prometteur en attaque et Nic Petan devrait joindre les Cowboys cette année. Malheureusement, à moins d’ajouter un gardien de qualité, les Cowboys seront probablement les nouveaux Oilers avec un trio de premiers choix au repêchage dans la même formation.

8. Kansas City : Si on classait uniquement les attaquants, Kansas City serait premier dans la VHL. Ho-Sang, Kapanen, Zacha, Senyshyn et Buchnevich dans la même banque d’espoirs? Pas juste! Même Stephens et Quenneville ne sont pas des deux de pique. Avec un seul espoir d’une autre position toutefois, ça laisse à désirer, peut-être le 13e OV permettra de rectifier le tir?

9. Winnipeg : Il manque un top prospect ici, mais on a déjà créé Hanifin qui a bien performé à son année recrue… Dvorak, Kamenev, Fischer, White et Roy sont tous prometteurs en attaque et Walman est une carte caché en défensive. Avec plusieurs jeunes défenseurs dans la formation déjà, c’est une bonne chose que la relève en attaque s’approche enfin de Winnipeg!

10. Seattle : On a échangé Walman et Mantha, mais on se retrouve encore en très bonne position grâce à Mitch Marner, principalement. Jordan Schmaltz, Noah Juulsen, Caleb Jones et Ethan Bear forment quand même un formidable quatuor défensif (de rien Renaud) et Samsonov est un des meilleurs espoirs devant le filet. Avec une très jeune attaque, l’avenir semble assuré partout à Seattle.

11. Las Vegas : Grand coup l’an dernier en repêchant Kyle Connor aussi loin. Pas la banque d’espoirs qui fait le plus de bruit, mais avec des joueurs établis comme Connor et Jared McCann et de beaux projets comme Travis Sanheim, Rasmus Andersson, Aleksi Saarela et Blake Speers, tout est sous contrôle à Vegas. Incroyable tout de même une saison après avoir enlevé Parayko, Faksa et Blandisi de cette banque d’espoirs. Aucun signe d’amélioration devant le filet par contre.

12. Edmonton : Une seule équipe a plus d’espoirs dans sa banque que les 13 des Winterhawks (Québec : 15), mais l’équipe de Tupac paie déjà pour des sélections ordinaires lors de l’encan de juin dernier. Peut-être le temps donnera-t-il raison au DG Chakour, mais plusieurs choix risqués ont été fait et jusqu’ici, peut semblent avoir rapporté, à court terme du moins. Eriksson-Ek est un espoir de premier plan et DeAngelo, Milano, Montour et Caggiula ont joué dans la LNH et sont des espoirs intérssants, mais avec 13 espoirs, on se serait attendu à mieux.

13. Michigan : Pour une équipe qui a été vendeuse au deadline et qui a liquidé le meilleur joueur disponible en Jakub Voracek, le 13e rang est un peu décevant. Barbashev, Svechnikov et Jankowski sont de bons espoirs dans la LAH, mais aucun n’est établi dans la LNH. Dickinson, Heinen et Stecher ont possiblement un avenir dans la VHL, mais pas dans des rôles de premier plan. Au moins, le noyau est jeune chez les Stags et on repêche au 3e rang cette année, ce qui nous fait gagner 2 rangs au classement.

14. Washington : Chicago s’est classé très haut avec 2 espoirs, mais le reste avait aussi de l’allure. Voici où se classe un équipe avec 2 espoirs, point. Provorov et Boeser sont probablement dans le top 10 des espoirs de la ligue. Ensuite, Merkley a un certain potentiel… Ryan Gropp et Jordan Subban? Ouin… Et on a échangé Martin Reway, pas que ça aurait changé quoi que ce soit par contre. L’échange du 8e choix au total oui par contre. Après la création de Provorov, Washington tombera dans les bas-fonds de la VHL à moins d’un excellent repêchage.

15. Philadelphie : J’y croyais vraiment. Je croyais qu’avec la reconstruction à Philadelphie, on aurait une excellente banque d’espoirs. Après avoir échangé Barzal, le 7e et le 22e choix, j’y crois moins! N’empêche, Beauvillier, Pulock et Connor Brown sont des espoirs légitimes. Ajoutez à ça une banque d’honnêtes espoirs comme Fasching, Pokka, Carrier et Klimchuk et vous avez une banque d’espoirs dans la moyenne. Les 4 choix de 2e tour du DG Beaupré seront un atout important pour l’avenir de Philadelphie. Quoi? Philadelphie a déjà Kevin Stenlund? Reprenez la lecture au 3e rang en y insérant les Bullies et en décalant toutes les autres équipes d’un rang.

16. Brooklyn : Anthony Mantha et Connor Hellebuyck sont d’excellents espoirs. On a aussi ajouté le 12e choix au total, ce qui sera très utile à cette banque dégarnie, tout comme les nombreux choix de fin de repêchage pour voir à l’œuvre les talents de « Not so silent » Bob Chalifoux. Encore faudra-t-il que ces joueurs/choix soient toujours avec les Brawlers parce qu’il ne faut pas écarter la possibilité qu’aucun de ces 3 éléments ne soit encore avec l’équipe le 6 mai prochain.

17. Ottawa : Brady Skjei est génial. À part lui, Ottawa n’a que des attaquants toutefois, mais au moins, certains sont bons, très bons même. Jack Roslovic est un espoir qui pourrait surprendre très bientôt et Valentin Zykov semble avoir retrouvé son statut d’espoir digne de mention. Denis Guryanov est aussi « hit or miss » que faire se peut, donc difficile de classer les Barterers plus haut.

18. Charlotte : Tiens tiens, voilà Martin Reway… pas que ça change grand-chose. Perlini, DeBrusk et Kylington sont des espoirs intéressants, mais aucun n’est une valeur sûre. On a deux bons espoirs devant le filet en Nedeljkovic et Halverson et avec Carlo en défensive, au moins un espoir à court terme à amener à Charlotte. Privés de nos 2 premiers choix cette année et avec Carlo qui sera créé, devinez quelle direction la banque d’espoirs des Mustangs prendra…

19. Vancouver : Artturi Lehkonen et Steven Santini sont de bons espoirs, mais pas des « blue chip ». Jesse Gabrielle a un avenir j’imagine… Et c’est tout. Heureusement, on repêche au 6e rang du prochain repêchage, ce qui devrait permettre d’ajouter un espoir de premier plan à une équipe qui en aurait bien besoin!

20. Minnesota : Ils ont Thomas Chabot… et j’ai entendu dire qu’ils essaient de l’échanger.

21. Montréal : Actuellement un seul choix au repêchage en vue du repêchage (3e ronde). Heureusement, on a Nikita Zaitsev et Alex Tuch dans la banque, parce que ça serait drôlement tranquille sinon. L’équipe est plutôt jeune à Montréal, donc on devrait survivre, mais il faudrait peut-être commencer à penser à regarnir un peu la banque d’espoirs.

22. Pittsburgh : On a tenté le grand coup à Pittsburgh cette année… et on a échoué. L’état de la banque d’espoirs fait peur. On aurait pu gagner quelques places dans ce classement en choisissant Chabot plutôt que Zboril l’an dernier, mais le constat demeure. Ullmark est un gardien de farm et Hawryluk pourrait faire quelque chose de sa vie, mais à part Zboril, c’est très mince… et on ne repêchera pas avant la 3e ronde.

23. Denver : Ce n’est pas que Gabriel Carlsson soit mauvais (quoique je me souviens que c’était comique le voir glisser du 29e rang NHL au 73e rang NHL l’an dernier)… Jon Gillies a un certain potentiel… tout comme Nick Paul. Mais aucun de ces joueurs n’est proche d’avoir un impact dans la VHL et le Blizzard n’a que des choix tardifs cette année et l’an prochain. Tant qu’on continue de performer, je doute que ce classement inquiète Alex, mais tout de même, quelques bonnes prises en fin de repêchage pourraient grandement aider.

24. Los Angeles : Adam Erne et Jordan Greenway ont le potentiel pour être dérangeants… Nikita Scherbak est maintenant un « longshot » pour devenir un joueur top 6. Et on n’a pas de 1er choix cette année. Pas grand-chose à ce mettre sous la dent à LA en matière de prospects.
avatar
Yoteshot - Boston (Prez)
Admin

Messages : 983
Date d'inscription : 15/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://vhl1.bbfr.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Classement des banques d'espoirs à l'aube du repêchage saison 2

Message par Guillaume Cloutier le Mar 28 Mar - 14:55:40

Je dirais que Michigan est tout de même passé de 4 à 10 prospects en très peu de temps.

Guillaume Cloutier

Messages : 41
Date d'inscription : 12/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum